Produire le Bitcoin nécessite autant d’énergie que le Nigéria en un an

Rédigé par: Sudouest.fr.

Une seule transaction dans cette monnaie virtuelle nécessite autant d’énergie que huit foyers américains, sur une journée.

L’impact environnemental de cette monnaie utilisée par plus de 3 millions de personnes devient préoccupant. À ce jour, le cours du Bitcoin frôle les 5 300 dollars, soit huit fois plus que sa valeur il y a un an, en novembre 2016. Et plus la demande augmente, plus il faut produire. Et la puissance de calcul augmente proportionnellement.

Des informaticiens doivent résoudre des problèmes complexes à l’aide de logiciels spécialisés et d’ordinateurs super-puissants, et très gourmands en énergie, pour valider les transactions et débloquer ainsi des Bitcoins. Et cela coûte cher à l’environnement.

Selon le média Motherboard, (plateforme spécialisée dans la technologie du magazine Vice) une seule transaction en Bitcoin consommerait aujourd’hui autant d’énergie que huit foyers américains en une journée.

L’équivalent de la consommation annuelle du Nigeria

Depuis 2015, la consommation d’électricité du Bitcoin est particulièrement élevée par rapport aux moyens de paiement numériques classiques. Le prix en dollars de la cryptomonnaie est directement proportionnel à la quantité d’électricité qui peut être utilisée de façon rentable pour l’exploiter.

C’est la plateforme Digiconomist, spécialisée dans la recherche sur les cryptomonnaies, qui a réalisé ces calculs et publié un indice de la consommation d’énergie du bitcoin, qui ne cesse d’augmenter.

Alex de Vries, de Digiconomist, estime qu’au cours actuel, il serait profitable pour les mineurs de Bitcoin de consommer plus de 24 térawatt-heures d’électricité par an, rapporte Motherland. C’est à peu près ce que le Nigeria, un pays de 186 millions d’habitants, consomme en… un an ! Cela représente aussi 0,12% de la consommation électrique mondiale.

Un changement d’algorithme nécessaire

Pour pouvoir continuer à produire le Bitcoin sans augmenter la quantité d’énergie nécessaire, les développeurs devront changer l’algorithme du Bitcoin, et mettre en place d’autres systèmes de vérification des transactions.

Article original